Petit Lexique de la COUTURE

Petit Lexique de la COUTURE
  • Biais :
    • 1) sens du tissu qui fait un angle de 45° avec la lisière, et qui provoque une certaine élasticité.
    • 2) bande de tissu coupée dans le biais et qui servira de bande de finition.
  • Bride : petit anneau de fils entourés de points de feston, pour former une boutonnière arrondie qui dépasse du vêtement.
  • Coin en onglet : technique permettant de faire un coin propre, sans surépaisseur, avec une couture à 45°.
  • Cranter : faire des petites entailles au bord du tissu, pour lui donner de la souplesse, quand on travaille avec des arrondis.
  • Décatissage : action de tremper le tissu pour qu’il perde son apprêt.
  • Droit-fil : sens du tissu parallèle à la lisière, et correspondant aux fils de chaîne, donc sens où le tissu se déforme le moins.
  • Entoiler : donner davantage de rigidité à un tissu fin ou mou, en le recouvrant sur l’envers d’un support (aujourd’hui on ça du thermocollant). Procédé nécessaire pour des cols de chemise, ou bretelles, ou visières de casquettes…
  • Empiècement : pièce d’un patron, souvent en haut du dos ou du devant, avec une couture sur les épaules, sauf pour certaines chemises.
  • Façon : confection, réalisation. Exemples : « un vêtement de belle façon ». « Payer la façon du couturier ».
  • Fauder : plier une étoffe, en double dans sa longueur, de sorte que les deux lisières se touchent. Cela donne le « pli marchand » que l’on trouve sur certains rouleaux de tissu.
  • Faufiler : faire une fausse couture, à grands points provisoires, pour former le bâti d’un vêtement avant de l’essayer sur la personne et de le coudre entièrement.
  • Feston : découpe arrondie en forme de coquille, qui se reproduit tout le long d’un bord de vêtement.
  • Froncer : passer un fil que l’on tire légèrement pour diminuer la largeur du tissu à cet endroit-là, mais provoquer de l’ampleur en-dessous (exemple : le volant).
  • Ganser : border un tissu, un vêtement, avec une bande de tissu qui restera apparente ou non.
  • Gradation : art de faire varier la taille d’un patron de base en respectant certaines proportions.
  • Marge de couture : espace qu’ il faut laisser à l’extérieur du patron quand on coupe le tissu, et qui se retrouvera à l’intérieur du vêtement après avoir cousu.
  • Ourlet : rentré du tissu, en simple ou en double, pour finir proprement le bord d’un vêtement.
  • Parementure : petite pièce qui double l’épaisseur d’une autre (col, poche,…) et qui peut être apparente ou pas.
  • Passepoil : cordon entouré de tissu et pris dans la couture. Il donnera une nervure en relief.
  • Pince : le fait de resserrer le tissu à l’endroit choisi par une couture en demi-losange très étiré.
  • Repriser : passer des fils dans les deux sens en reproduisant la technique du tissage, pour boucher un trou.
  • Soutenir : froncer très légèrement, une tête de manche par exemple, pour que les courbes convexes et concaves s’ajustent parfaitement.
  • Surfiler : faire une couture en zig-zag, pour empêcher les bords du tissu de s’effilocher.

Si vous connaissez d’autres termes de couture equi manquent ici, n’hésitez pas à les ajouter dans les commentaires.